Mon enfant me ressemble

Cela vous est-il déjà arrivé de vous dire : « Il me ressemble ».  « J’étais comme lui/elle à son âge ». Autant de petites remarques qu’on se dit ou que l’on mentionne aux amis en regardant tendrement nos enfants. Parfois, il y a de la bienveillance dans nos mots, parfois il y a un peu de colère. Quelque part, cela rassure notre égo, ces enfants-là sont bien les notre. Après tout, la pomme ne tombe jamais loin du pommier. Seulement, la pomme ce n’est pas le pommier. Mon enfant n’est pas moi.

Lorsqu’on trouve un trait de caractère chez notre enfant qui nous ressemble, on a tendance à le traiter plus durement. Par exemple, un enfant qui s’affirme en disant non, on pourrait dire de lui qu’il est têtu ou encore quand il pique une colère parce qu’il n’obtient pas ce qu’il veut, pourrait dire qu’il a du caractère. Par la suite, il est facile de faire le lien entre le comportement de l’enfant et ce que l’on connait chez nous. Résultat, si le trait de caractère démontré est négatif (colère, opposition, etc.) alors on sera plus exigeant envers l’enfant pour qu’il le corrige; comme si on voulait corriger notre propre comportement à travers l’enfant.

Au fur et à mesure que l’enfant affirmera sa personnalité, on aura tendance à voir que ce qui nous ressemble. Le problème, c’est qu’à agir ainsi, on se culpabilise pour tous les mauvais comportements de l’enfant. Tout ce qu’il fait nous rentre dedans à 200%. On ne se dissocie plus de lui. Or chaque enfant, chaque personne est un être unique. Mon enfant n’est pas moi.

Il n’est pas moi, je ne suis pas lui

Oui, mon enfant a des traits de caractère semblable aux miens. Oui, il a une façon d’être et de penser qui peut me ressembler. C’est normal, je suis une de ses références en matière d’éducation et d’exemple de comportements dans la vie de tous les jours. Si je suis un pommier, je ne fais pas des oranges. Mais les fruits que je produis ne sont pas moi. Ils ont leur propre logique, leur propre façon de penser, leur propre personnalité.

C’est important de se souvenir de ceci lorsqu’on élève des enfants. Je trouve que cela permet de redonner sa place à l’enfant, de ne pas exiger de lui des choses qui demandent peut-être plus de maturité pour agir, comme la gestion des émotions par exemple. Quelque part, on lui rend son unicité.

Couper le cordon

Cela aide également à couper le cordon. En tant que mère, on a tendance à toujours vouloir tout faire pour eux, parfois pour que cela aille plus vite, parfois juste parce qu’on les aime et qu’on aimerait que la vie soit douce avec eux. Lorsqu’on comprend et intègre que notre enfant n’est pas le reflet de nous-même, il devient plus facile de juste observer son évolution, d’être fasciné par son développement. On reprend alors notre rôle de guide bienveillant à ses côtés. On écoute, on soutient.

Redonner sa place à l’enfant permet donc de reprendre sa place en tant que parent et individu. Nous sommes uniques également. Notre histoire a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Si on trouve chez notre enfant un comportement qui nous correspond et qui ne nous plait pas, commençons par le corriger chez nous avant d’exiger de son enfant qu’il agisse mieux.

Reprendre sa place

Une amie me disait que sa fille avait tendance à s’emporter quand elle voulait avoir raison et elle, la mère, avait le même genre de réaction. Au début, c’était une escalade de cris. Depuis, la mère observe la situation calmement, car elle a compris qu’à s’énerver toutes les deux, il n’en sortira rien de bon. Est-ce que cela a été facile? Non, cela prend de la pratique et beaucoup de respiration, parfois aussi le retrait pour se calmer avant de revenir. Ce qui est à retenir dans cet exemple, c’est que mon amie a travaillé sur elle en premier.

La prochaine fois que vous verrez des traits de personnalité similaire chez votre enfant ou des talents qui ressemblent aux vôtres, laisse-le être. N’exigez pas qu’il change ou qu’il accomplisse des choses que vous n’avez pas pu faire. Votre enfant à sa vie à vivre et vous avez la votre.

Avec Amour.

Inscrivez votre prénom et votre courriel pour obtenir gratuitement le magazine mensuel sur le témoignage de parents
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.