Tout est toujours parfait de François Lemay

Dans ce livre, François Lemay propose une introduction à la pleine conscience à travers ses expériences et son cheminement. Le mot d’ordre est dans le titre « Tout est toujours parfait ». Le but souhaité du livre :

«Mieux vous comprendre et vous reconnecter avec qui vous êtes vraiment, afin de sentir émerger en vous cette extraordinaire sensation de pleine réalisation »

1. Et si tout avait sa raison d’être?

A travers ses premières expériences ratées de conférencier, l’auteur nous pose la question « Et si tout avait sa raison d’être? » Et si les épreuves qui nous arrivent, les résistances qu’on éprouve, les échecs que nous essuyons, étaient tous là pour une raison… nous aider à se reconnecter à qui on est vraiment et à faire le choix conscient de soi-même? Le but n’est pas de culpabiliser, mais bien de réaliser que nous avons le choix de croire en soi et en ses rêves.

2. L’intuition

« L’un de nos plus grand pouvoirs est celui de choisir »

Pour prendre une décision, nous avons deux façons : réfléchir et analyser ou suivre son intuition. Souvent pour la deuxième option, cela peut paraître irréfléchi aux yeux des autres et pourtant c’est juste pour nous.

Avoir de l’intuition revient à être connecté au grand tout à travers soi, selon François Lemay. On ne peut pas être connecté et être dans le doute en même temps. Le doute vient du mental qui parle tellement fort qu’il couvre la petite voix qu’est l’intuition. Pour favoriser le développement de l’intuition, il faut s’observer (respiration, frissons, sensation du corps, etc.)

Cependant, l’auteur met en garde:

« L’intuition ne nous emmènera pas là où il y a le succès. Elle va nous emmener exactement là où on doit être, en expérimentant ainsi ce que nous avons besoin de vivre pour reconnecter avec qui nous sommes vraiment et atteindre notre idéal de vie »

L’intuition se vit dans l’instant et il faut apprendre à faire confiance en la vie et à notre intuition pour nous guider pas à pas sur le bon chemin. Cela ne se contrôle pas.

Pour aider notre intuition à s’exprimer, nous avons des guides à l’intérieur de nous. Les guides de chacun sont connectés au grand tout, donc entre eux aussi. Il ne faut donc pas hésiter à écouter ce guide mais également à lui demander des choses…

3. Demandez et vous recevrez

C’est la relation de cause à effet. Que l’on soit croyant ou non, il faut être conscient que nous ne sommes pas faits pour fonctionner seul. L’auteur parle de co-création. On peut co-créer avec ceux qui nous entourent mais également avec plus grand que nous.

Si on reprend l’analogie de la cause à effet, il faut se rendre compte que nos actions ont un effet, mais également, nos « intentions, nos pensées, le discours intérieur qui cause nos émotions et notre signature énergétique ». La fréquence à laquelle on vibre va créer le monde autour de nous. Nous sommes donc responsables de ce que nous créons. Cela revient à faire attention à nos pensées et ce que nous voulons; à porter notre intention sur ce que nous souhaitons et surtout à demander.

Une fois que vous avez demandé, deux choses : soyez prêts à recevoir et surtout taisez-vous. Arrêtez votre cerveau et son débit incessant de pensées, laissez venir. Le plus beau dans tout ça c’est que « ce que vous cherchez vous cherche aussi ». Quand vous vous laisserez porter par la vie et votre intuition, vous verrez apparaître dans votre vie des synchronicités. Vous serez alors sur le bon chemin.

4. Le piège de la connaissance

L’auteur avoue en toute humilité au début de ce chapitre qu’il a fait des milliers d’heure de formation, qu’il a des titres en ci et ça. Il cherchait toujours à en savoir plus parce que s’il faisait cette formation là alors ce serait plus facile. Durant une de ces multiples formations, il rencontra une personne qui le faisait fortement réagir par son calme. Après une courte discussion, il découvrit que cette personne avait fait une retraite Vipassana. Il s’agit d’une retraite de silence de 10 jours. François Lemay est donc allé dans ce genre de retraite, la première fût un calvaire. Ces expériences de silence lui ont permis de réaliser que tout est déjà en nous. Nous n’avons pas besoin de livre, de formation pour nous guider, nous possédons déjà toutes les ressources à l’intérieur de nous.

5. Tout est déjà là

François Lemay revient sur ses retraites Vipassana et comment lors de ces évènements, il se sentait connecté à plus grand que lui. Or il constatait également qu’à chaque fois qu’il revenait chez lui, son mental reprenait le dessus et il perdait la connexion au « grand tout ». Dans une de ces retraites, il a réalisé que tout était là, il a donc décidé d’arrêter de chercher toujours plus de connaissance et de faire confiance. Cela lui a permis de vaincre en partie une de ses plus grandes peurs : l’insécurité.

« À partir de ce moment-là, la seule manière pour moi de me réaliser, était de fermer mes yeux et d’aller écouter ce qui au fond de moi cherchait à s’extérioriser pour le bien de tous. »

« Tout est déjà là. Ce qu’il faut chercher, c’est le chemin de la reconnexion »

Plutôt que de chercher toujours plus de connaissance, il préconise de revenir à comment on se sent, ce qui se passe à l’intérieur de nous, de connaître ses valeurs et de vivre en cohérence avec tout ça. Selon lui, la clé est de savoir bien ne rien faire. Pour cela, il faut s’observer et observer ce qui se passe autour de nous. Cela amène la paix intérieure.

6. L’équilibre n’existe pas

« Je crois sincèrement aujourd’hui que le bonheur est un choix de vie »

L’auteur revient sur son voyage en Tanzanie pour escalader le Kilimandjaro. Il explique que la dernière journée d’ascension a été très pénible et qu’une fois arrivé au sommet, il a été presque déçu d’avoir fait tout cet effort pour ça (une vue!). Son guide lui a donné une belle leçon en lui expliquant que

« le bonheur ce n’est pas d’être en haut; le bonheur, c’est le chemin ».

Il faut arrêter de toujours chercher ce qui nous manque, car une fois qu’on aura trouvé ce qui nous manque, on ne sera pas satisfait et on cherchera encore à satisfaire un autre manque. C’est un cercle vicieux. Pour sortir de ce processus, il faut « apprendre à maîtriser notre esprit, en commençant par nos pensées, notre discours intérieur et nos actions, […] un pas à la fois. »

Cependant, il faut accepter que pour tous hauts, il y a des bas, que pour toutes expansions, il y a des contractions. La vie est en mouvement, le changement est constant, c’est pourquoi François Lemay affirme que l’équilibre n’existe pas. Il faut apprendre à copier la nature qui est faîte de cycle et qui à travers tous ces cycles reste en équilibre.

« Cherchons à vivre en cohérence avec la nature, avec nos valeurs et avec nos convictions les plus profondes. » « Apprenons à accueillir ces moments de contraction afin de se libérer de nos résistances qui coupent le flot de la vie qui cherche à circuler en nous. »

7. Le chemin de la reconnexion

Célébrons !

« L’univers tout entier conspire à chaque instant pour nous ramener vers le chemin de la reconnexion »

Nous sommes les seuls maîtres des choix que nous faisons, à savoir suivre les suggestions de l’univers ou pas, suivre nos rêves ou pas. Cultiver la pleine conscience revient à se choisir jour après jour. Il ne faut pas avoir peur des périodes de contractions car « tout à sa raison d’être ». De plus le changement arrive quoi qu’on fasse, qu’on le veuille plus rapide ou plus lent. Il faut accepter ce qui est sans résistance pour se faire un ami de l’Univers et ainsi « progresser vers son idéal de vie ».

« Ce à quoi je résiste, persiste »

« It’s Ok. It’s a process! »

90% des gens ont le souci de la performance pour avoir plus d’attention, plus d’amour, plus d’argent, etc. Le problème c’est que cela crée un cercle vicieux qui commence par la peur du regard des autres, puis faire face à son propre jugement très sévère, qui conduit à la culpabilité puis à l’auto-sabotage et au doute pour finir par un manque (de confiance, d’estime, d’amour). Or selon François Lemay, les peurs ne sont qu’une illusion de notre mental. Elles proviennent du fait qu’on se projette dans le futur. Être trop dans le futur crée de l’anxiété. À l’inverse être trop dans le passé crée un état dépressif. Il faut apprendre à s’observer pour comprendre comment on fonctionne sans jugement. Pour apprendre à vivre en pleine conscience, il faut le mettre en pratique et pas juste lire la théorie (les 12 piliers sont mentionnés à la fin de cet article).

Pour la respiration, François Lemay suggère la cohérence cardiaque. Concernant les valeurs, il donne quelques exemples (reproduites à la fin de cet article) en expliquant qu’une valeur « c’est ce que vous voulez voir vibrer et rayonner le plus dans votre vie. »

« Vos valeurs sont votre idéal de vie ultime de la pleine réalisation de votre âme. »

Pour vivre en pleine conscience, il faut vivre en cohérence à tous les niveaux.

8. L’amour est toujours la réponse

Un des piliers le plus important à travailler selon François Lemay est l’amour, en particulier l’amour de soi. Il faut arrêter de chercher à avoir plus confiance en nous, mais bien chercher à avoir une meilleure estime de nous-même, avoir plus d’amour pour nous. Pour illustrer son propos, il revient sur une de ses expériences de retraite Vipassana. Il y avait parmis les participants un homme qui le dérangeait beaucoup tellement il avait l’air de souffir. Après quelques jours de réactions, il décida de lui envoyer de l’amour à la manière des Bisounours/Calinours™. Puis il en envoya comme ça a tout le monde qu’il croisait. L’amour qu’il portait en lui a eu pour effet de l’apaiser et de lui permettre de passer une merveilleuse fin de retraite. De plus à la fin, l’homme à qu’il avait envoyé de l’amour est venu le remercier car sa présence lui faisait un très grand bien. Le point est qu’on est tous interconnecté : envoyer de l’amour nous revient.

« L’amour guérit tout et fait des miracles. Il apaise notre esprit et nous offre ce sentiment de plénitude. L’amour ramène la reconnexion à l’intérieur de nous ».

N’attendez pas que quelque chose vous arrive, que quelqu’un vous sorte de votre situation, vous êtes seul maître de votre vie et de votre bonheur. Reconnecter avec qui on est amènera le bonheur.

Ce que j’en retire

  • On est responsable de tout ce qui nous arrive
  • Observer jour après jour, à chaque instant, ce qui se passe à l’intérieur de nous
  • L’amour pour soi est essentiel, cela veut dire de la bienveillance et une absence de jugement
  • Connaître ses valeurs pour mieux orienter ses actions, son intention
  • Demander avec son cœur (à la Vie, Dieu, l’Univers ou comme on veut l’appeler) pour recevoir
  • Tout change, tout est toujours parfait

12 piliers de la pleine conscience

  1. La responsabilité
  2. L’observation
  3. La respiration
  4. L’intention et l’attention
  5. La vision et les valeurs
  6. L’acceptation et l’accueil
  7. L’amour et le pardon
  8. La vulnérabilité
  9. Le moment présent
  10. L’intuition
  11. La signature énergétique
  12. Le changement

40 exemples de valeurs

  1. Liberté
  2. Compassion
  3. Contribution
  4. Découverte
  5. Aligné/Connexion
  6. Amour/Amitié
  7. Cohérence
  8. Créativité
  9. Famille
  10. Simplicité
  11. Plaisir
  12. Don de soi
  13. Intégrité
  14. Honnêteté
  15. Altruisme/Générosité
  16. Authenticité
  17. Équilibre
  18. Communication
  19. Respect de soi et des autres
  20. Responsabilité
  21. Justice
  22. Discipline
  23. Tolérance
  24. Épanouissement
  25. Écologie
  26. Audace
  27. Bienveillance
  28. Accomplissement
  29. Compétence
  30. Empathie
  31. Engagement
  32. Harmonie intérieure
  33. Résilience
  34. Sagesse
  35. Ouverture
  36. Bonté
  37. Charité
  38. Collectivité
  39. Modestie
  40. Réussite

Si vous souhaitez acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous:

Inscrivez votre prénom et votre courriel pour obtenir gratuitement le magazine mensuel sur le témoignage de parents
Join over 3.000 visitors who are receiving our newsletter and learn how to optimize your blog for search engines, find free traffic, and monetize your website.
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.